Aidez nous à améliorer l’achat d’espaces publicitaires. Participez à notre enquête en cliquant ici

Panneau publicitaire : combien ça coûte  ?

L’achat d’espaces publicitaires en affichage est un sujet passionnant tant les possibilités offertes par ce média sont nombreuses. Vous pourrez trouver sur ce blog plusieurs articles sur les différents types d’affichage ainsi que sur la méthode à suivre pour acheter vos panneaux publicitaires. Ici nous nous concentrons sur un point essentiel : l’analyse de la proposition budgétaire. Il est essentiel comprendre les coûts qu’on vous annonce. Pour cela il faut savoir calculer les indices utiles et déterminants pour effectuer votre choix.

Dans cet article nous vous donnons toutes les clés pour devenir incollable sur les prix d’un réseau de panneaux publicitaires.

I – Les tarifs brut et net de vos dispositifs d’affichage

Lorsque vous obtenez un devis pour un dispositif d’affichage, vous pouvez constater que deux tarifs apparaissent : le tarif brut et le tarif net.

Les tarifs bruts sont toujours remisés, cependant chaque régie publicitaire possède ses propres tranches de remise. Par exemple un afficheur historique bien connu des Français effectue généralement des remises entre comprises 5% et 15%, tandis qu’un acteur américain présent en France et dans le monde entier effectuera des remises comprises entre 60% et 85%.

Ce tarif net remisé par rapport au brut représente ainsi le coût de votre campagne d'affichage. Vous devez cependant savoir que les tarifs des réseaux d’affichage n’ont jamais les mêmes coûts ! En effet les tarifs sont fonction de la période : un dispositif en août ne coûtera pas le même prix qu’en septembre. La visibilité étant plus importante en septembre vous devrez inévitablement payer plus cher.

De même ce n’est parce que deux dispositifs vous semblent similaires qu’ils vous demandent le même investissement.

Par un exemple : un dispositif à 40 faces en 2m² à Rouen vous coûtera moins cher qu’un même dispositif à Paris.

La zone géographique est donc elle aussi à prendre en compte ainsi que la rareté de l’offre ou le potentiel monopole d’un afficheur sur une zone géographique donnée.

 

II - Les frais additionnels inhérents à l’achat d’un réseau de panneaux publicitaires

Le tarif net n’est cependant pas le seul coût à prendre en compte dans votre budget total lors d’un achat de panneaux publicitaires. Vous devez ajouter à cela plusieurs frais.

Les frais d’impressions :

Lorsque que vous communiquer en affichage traditionnel, donc avec des affiches sous format papier, vous devez prendre en compte les frais d’impression de ces affiches. Vous pouvez choisir soit de les faire imprimer par votre afficheur soit par un imprimeur externe et/ ou indépendant.

Ce coût est fonction de la taille du format sur lequel vous souhaitez communiquer et du nombre d’affiches à imprimer (soit du nombre de face que comporte votre dispositif). Logiquement plus votre format est grand plus l’affiche vous coûtera cher, de même plus le nombre de face est élevé plus les frais d’impression seront élevés.

Le calcul de ces frais d’impressions :

Chaque imprimeur détermine un coût d’impression selon les différents formats. Ces coûts ne sont pas connus mais peuvent être déterminer suivant le calcul ci-dessous :

Vos frais d’impression (la plupart du temps) correspondent au nombre de face du réseau que vous avez réservé + 30% de ce nombre de face. Ces 30% supplémentaires sont une marge de sécurité permettant de vous assurer le remplacement de certaines affiches en cas de dégradation pendant la pose ou durant la campagne pour cause d’intempéries par exemple.

Les taxes municipales :

Lorsque vous communiquez en affichage vous devez payer des taxes municipales qui sont propres à chaque ville. Elles sont souvent déterminées en fonction de la taille de la collectivité.

Si vous communiquer sur de l’affichage en digital :

Les frais d’impression ne sont évidemment pas à prévoir, cependant vous devez penser aux frais liés à la création de spot. Certains afficheurs peuvent vous proposer de concevoir ce spot pour vous, mais vous pouvez tout autant passer par votre service communication ou par un prestataire extérieur. Par ailleurs les frais techniques liés à la technologie utilisée par l’afficheur par la diffusion des pots vous seront facturés.

 

III – Les indices à calculer pour l’achat d’espaces sur des panneaux publicitaires

Pour évaluer si le réseau que l’on vous propose est pertinent et rentable pour vous il convient de calculer certains coûts qui vous permettront de comparer plusieurs dispositifs.

Le coût contact

Le coût contact est l’un des indices qui vous permettront d’estimer cela.

En général chaque afficheur vous transmettra en plus du devis une fiche média présentant le réseau proposé. C’est sur cette fiche média que figure le nombre de contact que vous pourrez toucher avec ce dispositif.

Vous pouvez alors calculer votre coût contact par le calcul suivant :

Attention à ne pas comptabiliser de frais dans ce calcul ! C’est le budget net ici qui nous intéresse. Vous l’aurez compris, plus votre coût contact est élevé, plus votre dispositif est cher.

Sur vos devis ou fiche média ces contacts peuvent être représentés par la notion ODV (Occasion De Voir), il s’agit simplement d’une appellation différente.

Vous en trouverez un exemple ci-dessous :

 

 

 

Le coût par face

Cet indice est essentiel pour établir votre choix, c’est un véritable indicateur.

Pour calculer le coût par face, suivez simplement la même logique que pour le coût contact.

On utilise encore une fois le budget net sans compter les frais d’impression et autres taxes. Ici aussi plus votre coût par face est élevé plus votre dispositif est cher.

Le CPM

Le CPM ou Coût pour mille s’apparente au coût par face mais est lui, l’indicateur de l’affichage digital.

En général lorsque que vous décidez d’apparaître en affichage digital le nombre de panneau sur lesquels votre spot est diffusé est bien inférieur au nombre de face d’un réseau d’affichage traditionnel.

Ici ce calcul vous permettra de savoir combien vous coûte 1 000 spots.

Le CPM est également un indicateur utilisé dans la publicité digitale que vous pouvez réaliser sur internet : presse digitale, sites internet, réseaux sociaux… Ce coût vous permet ainsi d’identifier l’offre la plus compétitive et donc d’aiguiller votre choix.

Attention cependant à ne pas prendre en compte que ce seul indice. Un CPM peu élevé n’est pas la garantie de l’efficacité. Il faut prendre en compte le contexte, le format, l’audience… N’hésitez pas à consulter notre blog sur le sujet.

Si vous souhaitez communiquer en affichage qu’il s’agisse de print ou de digital nous sommes là pour vous conseiller et trouver les meilleurs dispositifs

Écrit par Marine Collet 

 

Partager ce contenu

Articles en relation